Diner Afghan à Eygalière avec la comédienne Charlotte de Turckheim

La comédienne Charlotte de Turckheim s’est installée avec son mari depuis vingt ans dans les Alpilles à Eygalières. Quand elle ne travaille pas sur un scénario, Charlotte s’occupe du mas, passionnée d’objets et de décoration. Si elle réserve donc des lits douillets à ses clients de passage, Charlotte de Turckheim propose également à sa table tous les samedis soir du 1er avril au 3O octobre un diner Afghan concocté par son mari Zaman.

10418369_283503931858719_3790904658039731495_n

img-1892-jpg-55b54a99b4d3d

Zaman, qui dirigeait des garages à Paris, a troqué le portable pour la cuiller en bois et pris le relais côté cuisine avec la complicité exclusive des producteurs du coin. «Nous tâchons d’être deslocavores, c’est-à-dire de ne faire travailler que les artisans ou les producteurs à moins de 40 kilomètres à la ronde.» En Afghanistan, son pays d’origine, les hommes ne cuisinent pas. Faire mentir la règle est parfois un régal. Du petit déjeuner à ces repas traditionnels qu’il organise tous les samedis soirs, les papilles sont toujours à la fête.
Mas Notre Dame
chemin du Bagna, 13810 Eygalières, Bouches-du-Rhône.

Menu tout compris du 1er avril au 3O octobre. (Apéritif, diner, vins, thé.) 55€
3 chambres, 1 suite et 1 mazet, de 250 à 350 €

Réservation au 0612897532

+ infos : voir la page sur Gay Provence

 

Enregistrer

Enregistrer

Vendanges, mode d’emploi

Chaque année, lorsque l’arrêté préfectoral tombe, c’est le branle-bas de combat dans les vignobles : la chasse au raisin est ouverte ! Teneur en sucre, Ph, acidité, tout est capital. Mais rien n’arrive sans la main du vendangeur…

 

Pour certains, c’est un moment à part dans l’année où l’on renoue avec la terre et le travail manuel. Pour d’autres, c’est une messe annuelle synonyme de convivialité. Mais c’est aussi un travail saisonnier qui peut aider à arrondir les fins de mois. Quelles que soient les motivations de chacun, les vendanges sont bien un événement à part, crucial : elles couronnent et déterminent le travail de toute une année passée à soigner les vignes et à venir pour en extraire le meilleur des nectars.
Soumises aux contraintes météorologiques, elles sont faites de gestes précis à chaque étape, menées tambour battant pour ne pas gâcher le fruit fragile et précieux. Il faut veiller à l’oxydation menaçante, à la fermentation spontanée tant redoutée et ne jamais rompre la chaîne : de la grappe cueillie au panier, puis du panier du coupeur vers la caisse du videur, du porteur à l’enjambeur qui déverse la récolte dans le camion. Puis du camion à la cuverie par les déchargeurs, de la cuverie à l’égrappoir et enfin seulement les cuves se remplissent des premiers raisins…
Des premiers jours des vendanges jusqu’à leur clôture, il s’écoule entre un mois à cinq semaines afin que tous les raisins soient arrivés à maturité et récoltés. Lorsque l’été a été très ensoleillé, les vendanges commencent début septembre. A l’inverse, elles peuvent débuter à la mi-octobre. On dit qu’elles doivent débuter cent jours après la floraison. Le travail est pénible : les cueilleurs coupent jusqu’à trois mille grappes par jour, c’est à dire de trois à quatre cents kilos de raisins déposés dans des bacs pesant jusqu’à cinquante kilos.
Dans certaines exploitations, les vendangeurs portent eux-mêmes leur bac au camion. Parfois, des porteurs sont dédiés à cette tâche. Les rôles peuvent alterner.
Le raisin passe ensuite par différentes phases : l’égrenage sert à se débarrasser des grains verts ou abîmés. Pesé, il est ensuite déversé dans les pressoirs et subit plusieurs presses pour libérer son jus, le moût. C’est ce moût qui part ensuite dans de nouvelles cuves pour fermenter et se transformer en cru…Manuelle ou mécanique ?
Il existe deux grandes méthodes de vendange :
• Manuelle : la vendange manuelle est utilisée pour la production de vins de qualité supérieure et des vins effervescents, dans la mesure où il faut sélectionner les grappes ; cela se traduit par une inévitable augmentation des coûts de production.
• Mécanique : plus économique, elle se fait à l’aide de machines et s’utilise pour les vins de qualité courante, dans la mesure où la récolte n’est pas sélective et mélange des grappes plus ou moins mûres, voire abîmées, avec d’évidentes conséquences sur la qualité du produit final.
Parmi les pratiques utilisées :
• La vendange sélective, qui consiste à récolter les grappes d’une même vigne progressivement, par passes successives, au fur et à mesure de la maturation de chaque grappe.
• La vendange tardive, qui consiste à retarder l’époque de la vendange dans le but d’augmenter la teneur en sucre du raisin ; ce procédé est utilisé pour la production de vins liquoreux.


Vendange :
récolte du raisin destiné à la production du vin (le terme ne s’applique pas à la récolte de raisins de table).
Désigne également le raisin lui-même récolté à cette occasion. Le terme s’emploie au pluriel pour désigner l’époque de cette opération : le temps des vendanges.

Les régions des vendanges
Alsace
Aquitaine
Auvergne
Basse-Normandie
Bourgogne
Bretagne
Centre
Champagne-Ardenne
Corse
Franche-Comté
Haute-Normandie
Ile-de-France
Languedoc-Roussillon
Limousin
Lorraine
Midi-Pyrénées
Nord-Pas-de-Calais
Pays-de-la-Loire
Picardie
Poitou-Charentes
Provence-Alpes-Côtes dʼAzur
Rhône-Alpes
Vendée

DEVENIR VENDANGEUR
Des annonces sur le site www.anpe.fr ou directement en agence.
Un site pour les jobs saisonniers dans l’agriculture
http://www.agrojob.com/


Le contrat vendanges

Tous les salariés, y compris en congés payés et/ou fonctionnaires, peuvent être embauchés en contrat vendanges. En principe, un salarié en congés payés n’a pas le droit de travailler et un fonctionnaire (ou agent assimilé), de cumuler son emploi avec un poste privé. Le contrat vendanges constitue une dérogation.
Néanmoins, les intéressés doivent obtenir l’accord de leur employeur habituel quant à la date et la durée de leurs congés avant de s’engager dans un contrat vendanges. Et, par précaution, l’employeur signataire d’un tel contrat doit demander au salarié embauché une attestation sur l’honneur de l’accord de son employeur habituel.
La durée du contrat vendanges est limitée à 1 mois. Aucun délai de carence n’est exigé entre deux contrats de vendanges successifs.
Originalité du contrat : afin d’augmenter la rémunération nette versée au salarié, le contrat vendanges est assorti d’une exonération de la part salariale des cotisations d’assurances.
Se renseigner : employeur ou employé, vous pouvez obtenir tous les détails de ce contrat, votre éligibilité et devoirs, auprès des agences nationales pour l’emploi.
www.anpe.fr ou directement auprès de votre conseiller

 

Des « vendanges événement »

Les vendanges de Montmartre
Du 6 au 8 octobre, avec la sortie de la cuvée Michou ! 3 jours de fête
populaire avec des stands, un défilé folklorique, une soirée musicale…
http://www.fetedesvendangesdemontmartre.com/
Des vendanges solidaires
Les Vendanges du Coeur : une cuvée spéciale et un concert annuel au profit des restos du coeur
Cave coopérative d’Ouveillan
http://www.lesvendangesducoeur.com/

Recette du restaurant Le tilleul à Générargues

MAQUEREAUX MARINES AU VIN BLANC
Par Leni – Restaurant Le Tilleul

A préparer 24 heures à l’avance
• 1 douzaine de petits maquereaux (appelés aussi lisettes )
• 1/2 à 1 bouteille de vin blanc sec ( Sauvignon ou Chardonnay)
• 1 verre de vinaigre de vin • 1 carotte , 1 brin de céleri, 1 citron , 1 bouquet garni
• 1/2 verre d’huile d’olive
• 1 plat en porcelaine ou en grès pour cuisson au four

Étêtez et videz les maquereaux, et essuyez les soigneusement avant de les ranger dans votre plat. Salez, poivrez et aspergez les d’huile d’olive, posez sur chacun d’eux une très fine rondelle de citron et éventuellement un brin de persil. Réservez les au frais. Préparez la marinade: vin blanc, vinaigre, carottes en rondelles minces, le brin de céleri et le bouquet garni, quelques grains de poivre, amenez votre marinade à ébullition et laissez la cuire quelques instants. Versez la alors sur les maquereaux , et enfournez pour 1/4 d’heure environ dans le four que vous aurez préchauffé à 200°, vous pouvez, pour éviter un dessèchement, couvrir votre plat d’un papier sulfurisé à mi-cuisson. Laissez refroidir avant de mettre au réfrigérateur pour 24 heures minimum. Servir avec le même vin que celui utilisé pour la cuisson.

RESTAURANT LE TILLEUL
Place du Tilleul 30140 Générargues T: 04 66 61 72 32

Le Tilleul sur le site Gay sejour : Voir la page sur Gay Sejour

Découverte de domaines viticoles en France avec Gay Provence

Le guide Gay Provence offre de nombreuses propositions pour partir à la découverte de vignobles et de domaines viticoles qui ont fait la réputation de la France et de son art de vivre.

Chasselas
Château de Chasselas

Ainsi le Château de Chasselas est un domaine viticole représentant 8 hectares en sud Bourgogne. Le Château de Chasselas produit du Saint-Véran, du Mâcon rouge, du Beaujolais blanc, rouge et rosé, et du Crémant de Bourgogne !…également des vins de domaines amis…et des produits du terroir….

Le château situé sur la commune de Chasselas en Saône-et-Loire, à flanc de pente s’articule autour d’une vaste cour d’honneur flanquée de trois tours en poivrières recouvertes de tuiles vernissées et il possède un caveau de dégustation et des chambres d’hôtes.

Jacky et Jean-Marc y proposent des dégustations dans un espace dégustation au style contemporain avec visite de la cave.

 

Source des fees
Source des Fées

 

Dans un environnement authentique et protégé, le Domaine la Source des Fées est un domaine dynamique qui s’étend sur une superficie de 4.5 hectares.

Les cépages exploités sont le Chardonnay pour le Pouilly Fuissé et Saint Véran et le Gamay pour le Mâcon rouge.

Thierry Nouvel et Philippe Greffet vous invitent cordialement à venir vous ressourcer au sein de ce site enchanteur, ou règne une ambiance conviviale et détendue, propice à la dégustation de leurs millésimes.

 

Val Auclair
Domaine Viticole de Val Auclair

Au Domaine Viticole de Val Auclair, Denis s’est pris de passion pour ce terroir d’altitude, un des plus haut des Corbières (380 mètres) peuplé de Carignans centenaires, de Grenache, de Syrah, mais aussi de cépages antiques et typiques tels que le Macabeu. Passion née d’une rencontre avec Sébastien, le régisseur de la propriété, Benoît, garant du respect des modes de cultures biologiques et de la solidarité des vignerons de ce pays. Passion issue de la lumière particulière de la Vallée du Paradis, de ses cyprès, de ses pins parasols, et de l’Ermitage Saint Victor où se nichent les vignes depuis l’origine du domaine.

La culture en agriculture biologique est non seulement un choix fort du Domaine Val Auclair, mais l’histoire même de ce terroir dont les propriétaires successifs ont depuis l’origine privilégié ce mode de culture.

 

Belle Graves
Château Belles-Graves

Tout prêt de Libourne et de St-Emilion, sur la commune de Néac, le Château Belles-Graves vous accueille dans ses chambres d’hôtes situées dans l’aile ouest du château, dominant la vallée de la Barbanne et les vignobles prestigieux de Pomerol. Le prix de la chambre inclut une visite du vignoble et des chais, et la dégustation de nos vins.

Maison commanderie
Maison de la Commanderie

A Saint Emilion; à la Maison de la Commanderie, Laurent et Martial vous accueillent dans une demeure historique du 12e siècle avec vue exceptionnelle sur le village, venez découvrir dans une ambiance tendance chic et raffinée leurs deux chambres grand luxe et profiter en toute convivialité de dégustations de grands vins et produits régionnaux

766_image

La Ferme des Essarts

Brigitte, œnologue et caviste vous fera partager sa passion pour les vins d’artisans français (bio) et vous en fera goûter à coup sûr quelques-uns …Si vous venez en groupe à la Ferme des Essarts (8 minimum) Brigitte vous organisera une dégustation découverte et vous repartirez sans doute avec quelques flacons mémorables (la plupart vendus aux prix des domaines).

Les vins du Chateau Chasselas

Depuis douze ans, Jean- Marc et Jacky veillent sur le Domaine de Chasselas. Si leurs journées sont rythmées par le travail de la vigne et l’organisation de réceptions, ils proposent aux voyageurs une escale dans leur gîte ou chambre d’hôtes, sous la haute bienveillance de Bacchus. Le temps d’une interview, Jacky propose une première visite.

Quelle bonne étoile vous a guidés au Château de Chasselas ?

Je suis issu d’une famille de viticulteurs depuis plusieurs générations. Or, si je possédais l’expérience du terrain et de la tâche, je souhaitais exercer une autre activité en parallèle. Jean Marc, lui, avait un job à Paris et ne voulait pas endosser d’autres responsabilités. En revanche, ses capacités de gestionnaire étaient un atout. L’idée de monter un gîte et une table d’hôtes est venue assez vite. À l’origine, nous désirions nous établir dans le Sud. C’est le hasard qui nous a conduits devant la grille de Chasselas. Et là, plus de doute : c’était lui !

L’ancien propriétaire a-t-il été facile à convaincre ?

Sachant que je venais du monde viticole, que je connaissais pas mal de gens dans ce milieu et que Jean Marc venait d’une bonne famille, aristocratique, il nous a ouvert les bras. C’était un monsieur de 90 ans qui semblait presque soulagé, car nous lui permettions de passer le flambeau. Douze ans après, sa petite fille de 22 ans est venue se marier chez nous ! Nous avons toujours été très bien accueillis dans la région. Tant et si bien que, depuis deux ans, Jean-Marc a été élu Maire du village.

Si vous deviez nous présenter le domaine de Chasselas ?

Il y a un château du 18e siècle – où nous habitons – qui abrite les chambres d’hôtes référencées sur Gay Provence, et tous les communs, comme la cuverie, transformée en salle de réception ou l’ancien petit château, qui, eux datent du 14e siècle.

Quelle est la spécificité de vos séjours ?

Nous avons une clientèle assez ciblée : des gens assez stressés, qui viennent avant tout pour se reposer. En général, nous leur laissons le temps de s’installer, de prendre possession des lieux, et, en fin de journée, nous leur proposons une dégustation. Cela permet de faire connaissance et de distinguer ceux de nos invités qui sont passionnés ou simplement curieux du vin. À ceux-là, nous offrons l’opportunité de découvrir sa fabrication, grâce à la visite des chais, de la cave, de notre élevage spécifique en futs et sur lit, etc.

Quelles adresses conseillez-vous aux gourmets qui souhaitent poursuivre leur découverte de la région autour d’une bonne table ?

La région foisonne de bons restaurants. Selon les envies, nous recommandons l’Auberge de Georges Blanc à Vonnas, trois étoiles au Michelin, l’établissement de Paul Bocuse à trente kilomètres ou la La table de Chaintré, une étoile au guide Michelin.

Dans la fabrication de quels vins, le cépage de Chasselas est-il utilisé ?

Nous sommes en plein terroir du Saint-Véran. En Bourgogne, la fabrication du vin blanc se réalise avec du chardonnay. En rouge, nous avons aussi du Macon, mais 95% de notre production est constituée de Saint-Véran. Enfin, cette année, pour la première fois, nous allons avoir du Pouilly-Fuissé.

Il paraît que le domaine de Chasselas a été cité par les « Monty Python » …. !

C’est vrai. Il est arrivé que des anglais débarquent devant la porte du château et restent totalement stupéfaits. C’est ainsi que nous avons appris que, dans l’un de leurs sketches, « Four Yorkeshiremen » les Monty Python proclamait : « Nothing like a good glass of Château de Chasselas ! « . Aujourd’hui, la citation est sur tous les cartons !

vin

Chasselas

Domaine de Chasselas
Jean-Marc et Jacky
71570 Chasselas

Tel : +33 3 85 35 12 01
chateauchasselas@aol.com
www.chateauchasselas.fr

 

Retrouvez le Domaine de Chasselas également sur Gay Provence : http://www.gay-sejour.com/fr/a-6329/degustation-au-chateau-de-chasselas.html

 

Séjours oenologiques à la Villa Limonade

Stephen Desmazières, diplomé de la Faculté de Pharmacie de Montpellier est installé avec son compagnon en Languedoc Roussillon depuis 1994. Il a développé une connaissance accrue de la région et tissé des liens étroits avec certains vignerons. Après un début de carrière de 15 années axées sur la production et la commercialisation de vin , Stephen Desmazières opère une réorientation professionnelle en créant avec Jean-Marc en 2010 la Villa Limonade, une maison d’hôtes de charme à Olonzac en Minervois (Hérault). L’établissement proposant diverses activités et séjours autour du vin est devenu une référence nationale en matière d’Oenotourisme (Nomination au concours des Vincoeurs 2012, Finaliste du Prix National d’Oenotourisme 2013).

La Clape

Ateliers du vin :
• Atelier d’Initiation à la dégustation de vins avec œnologue (59€/p)
• Atelier Découverte des vins du Languedoc-Roussillon (69€/p)
• Atelier dînatoire « Vins & Fromages » (35€/p)

Séjours à thème « Œnologie » :

1/ Séjour « Initiation à la dégustation» (2j/1n) 249€ pour 2 personnes
• verre d’accueil
• Initiation à la dégustation de vins avec Œnologue (2h30)
• dîner en table d’hôte vins compris
• 1 nuit en chambre d’hôte Villa Limonade avec pdj
• 1 bouteille de vin offerte

2/ Séjour « Séjour œnologique » (2j/1n) 269€ pour 2 personnes
• verre d’accueil
• Initiation à la dégustation de vins avec Œnologue (2 h30)
• dîner en table d’hôte vins compris
• 1 nuit en chambre d’hôte Villa Limonade avec pdj
• visite d’un Domaine vigneron avec dégustation de vins
• corbeille 3 produits du terroir

3/ Séjour « Week-end oenologique » (3j/2n) 499€ pour 2 personnes
•verre d’accueil •Initiation à la dégustation de vins avec Œnologue (2 h30)
• 2 dîners pour 2 en table d’hôte (1 classique, 1 mets & Vins)
• 1 déjeuner pour 2 dans un restaurant traditionnel
• 2 nuitées en chambre d’hôtes Villa Limonade avec pdj
• visite d’un domaine vigneron avec dégustation de vins
• balade accompagnée dans le vignoble

4/ Séjour « Prestige oenologie » (3j/2n) 699€ pour 2 personnes
• verre d’accueil •Initiation à la dégustation de vins avec Œnologue (2 h30)
•1 dîners pour 2 en table d’hôte •2 nuitées en suite Printemps Bleu d’hôtes Villa Limonade avec pdj
•visite d’un domaine vigneron avec dégustation de vins •1 balade en Jaguar avec chauffeur (1 heure) et ½ bouteille de Champagne AOP
•1 cadeau dans la chambre (Pack 3 bouteilles de vin AOP Minervois)

Degustation vin

Loisirs et séjours oenologiques à la Villa Limonade
Jean-Marc & Stephen
8 rue du cers 34210 Olonzac en Minervois
Tél : +33 4 68 41 78 09 GSM : +33 6 46 12 78 01
http://www.gay-provence.org/fr/a-6878/villa-limonade.html

La bouillabaisse façon la table de Loulou (Marseille)

La bouillabaisse façon la table de Loulou (Marseille)

TEMPS DE PREPARATION : 60 mn.
CUISSON : 15 mn.

INGREDIENTS pour 6 personnes

– 2 kg de poissons variés entiers (rascasse saint-pierre lotte daurade grondin merlan etc…) avec des tranches de congre
– 2 oignons
– 3 gousses d’ail
– 3 branches de céleri
– 10 cl d’huile d’olive
– 2 poireaux
– 3 tomates
– 1 bulbe de fenouil
– 1 tronçon d’écorce d’orange séché
– 1 bouquet garni
– 1 dizaine de petites étrilles
– 1 bol de rouille
– 1 baguette de pain
– 1 pincée de safran
– Sel fin de cuisine
– Poivre blanc moulu.

 

AU TRAVAIL !

Ecailler, vider et étêter les poissons. Les couper en tronçons. Conserver les têtes et les parures. Peler et hacher menu 1 oignon et 1 gousse d’ail. Faire revenir l’ail et l’oignon dans une marmite avec 10 cl d’huile d’olive,saler et poivrer. Ajouter les branches de céleri et les poireaux tronçonnés ainsi que les têtes et les parures des poissons. Couvrir d’eau et faire bouillonner pendant une vingtaine de minutes.
Passer le contenu de la marmite dans un tamis et le presser pour en exprimer tous les sucs.
On obtient alors le bouillon de cuisson de la bouillabaisse.
Peler les tomates et les couper en quartiers.Dans une grande marmite, faire revenir 1 oignon, 2 gousses d’ail et le fenouil finement hachés dans un peu d’huile d’olive,mouiller avec le bouillon, ajouter l’écorce d’orange, les tomates et le bouquet garni, porter à ébullition. Y plonger la rascasse, le grondin, le congre, la daurade et les étrilles après les avoir bien brossées. Ajouter le safran et mélanger, laisser bouillir sur feu vif pendant 8 minutes environ.
Ajouter ensuite le saint-pierre et le merlan qui ont une chair moins ferme et plus délicate,laisser cuire, toujours vivement 6 minutes.
Pendant la cuisson, préparer la rouille : couper une baguette en rondelle et les faire griller dans le four. Egoutter les poissons et les étrilles, disposer dans une soupière avec le bouillon chaud. Chacun se sert les morceaux de poissons dont il a envie dans une assiette creuse et se verse une louche de bouillon.

 

 

 

,

Escabèches de calmars au basilic

Escabèches de calmars au basilic
avec Casa no Name

Préparation : 40 minutes
Repos : 24 heures

INGREDIENTS
pour 4 personnes
24 petits calmars
2 tomates
1 botte de cébettes (oignon blanc – 4 à 5 tiges)
1 petit bouquet de basilic
4 gousse d’ail blanc
1 cuil. à soupe de raisins de Corinthe
1 pointe de couteau de gingembre frais
le jus d’un demi citron vert
1 cuil. à café de graines de fenouil
1/2 verre de vin blanc
1/2 verre de fond blanc (ou 1/2 cube de bouillon de volaille)
2 cuil. à soupe d’huile d’olive
AU TRAVAIL !
Faire gonfler les raisins dans un peu d’eau tiède pendant 10 minutes. Monder les tomates puis épépinez-les et taillez-les en dès. Tailler le blanc des cébettes (et très peu de vert) en tronçons.
Nettoyer les calmars : retirer la peau et détacher la tête du corps, vider et rincer sous un filet d’eau claire. Sécher sur du papier absorbant.
Dans une cocotte, faire revenir les calmars à feu vif pendant 1 minute. Egoutter et réserver. Cuire les cébettes pendant 5 minutes et déglacer avec le vin blanc. Ajouter le fond blanc (ou le cube de bouillon dilué dans 12,5 cl d’eau), les gousses d’ail épluchées mais entières, la pointe de gingembre haché, les graines de fenouil, les raisins égouttés puis les tomates. Laisser réduire encore 5 minutes.
Incorporer les calmars, le basilic ciselé et le jus de citron. Remuer et couper le feu. Laisser refroidir puis entreposer quelques heures au réfrigérateur (idéalement une nuit). Servir bien frais.
Bon appétit !

Casa No Name
Des produits faits maison et choisis le jour-même, une carte renouvelée chaque semaine. Une cuisine inspirée du
monde entier et des prix raisonnables ! L’ambiance est sympa, musique électro et jolis tableaux en expo.
L’adresse :
7 rue André Poggioli
13006 Marseille
Tél. 04 91 47 75 82
http://www.casanoname.com

Salade Rimbaud façon les Danaïdes

Salade Rimbaud façon les Danaïdes
par Jean-Philippe Gatau et Patrick Abel

 

TEMPS DE PREPARATION : 60 minutes + la marinade

INGREDIENTS
4 aubergines
2 poivrons rouges
2 poivrons jaunes
700 g. de blancs de poulet
1 bloc de mozzarella
20 cl. de jus de citron
1 bot bouquet de basilic
ciboulette
1 kg de roquette
huile d’olive
sel et poivre
AU TRAVAIL ! Faire mariner les filets de poulet dans le citron et l’huile d’olive. Faire griller le poulet puis remettre dans la marinade en ajoutant la ciboulette.

Faire griller les poivrons et aubergines au four. Laisser refroidir et peler. Couper la mozzarelle en tranches.
Pour monter le plat, déposer dans l’ordre : Une tranche d’aubergine, le filet de poulet, une tranche de mozzarella, à nouveau une tranche d’aubergine, le poivron en dernier. Disposer le tout sur un lit de salade. Arroser avec un pistou de roquette : Hacher au mixeur la roquette avec huile d’olive, sel et poivre. C’est prêt !

Les Danaïdes
Un verre sur la Canebière Une des brasseries branchée et très gay-friendly de Marseille. Belle terrasse ombragée et très fréquentée. Le midi, vous pourrez déguster un menu à partir de 12 €. Les Danaïdes proposent une cuisine fraiche et simple. Un samedi par mois une soirée techno/house, un vendredi par mois une soirée Tango.

L’adresse :
Les Danaïdes 6, square Stalingrad
13001 Marseille Tel. 04 91 62 28 51
Les Danaïdes sur Gay Provence

La Provence dans l’assiette

Cours de cuisine avec Marc Héracle

En proposant des cours de cuisine au do­maine d’Arnajon, Marc Héracle partage sa connaissance des saveurs et transmet les ba­ses d’une cuisine aux accents méridionaux.
Depuis plus de 10 ans, Marc et son compagnon ont redon­né vie à cette demeure de maître de l’arrière-pays aixois.


GAYMAG :
Avez-vous toujours vécu à Arnajon ?

MH : J’ai d’abord exercé le métier de décorateur de théâtre à Paris pendant une quinzaine d’années.

GAYMAG : D’où vous est venue l’idée des cours de cuisine ?

MH : C’est l’Italie qui nous a soufflé cette idée. Mon ami et moi avions le projet de faire revivre le domaine. Mais quelle activité développer ? En Italie, nous avions pu pénétrer de très belles demeures à l’occasion de cours de cuisine. Le concept n’existait pas en France. Nous avons eu envie de prendre le pari de dupliquer cette expérience en Provence.

GAYMAG : Quand a débuté l’aventure ?

MH : J’ai pu donner mes premiers cours de cuisine il y a 10 ans. Depuis, ma clientèle s’est étoffée et internationalisée. Aujourd’hui, la grande majorité de mes stagiaires sont anglais ou américains.

GAYMAG : Comment se déroule, en général, un cours de cuisine ?

MH : En général, le cours se déroule sur une journée. Les « apprentis » arrivent le matin. Je leur propose un
menu (entrée, viande ou poisson avec le légume d’accompagnement et dessert). En fonction du niveau et des envies, les convives confectionnent, me secondent ou préfèrent observer. Pendant que les préparations dorent au four, je propose une petite visite de la maison et du domaine avec quelques indications sur son histoire et celle de la région. Lorsque le repas est prêt, il est servi à l’ombre du platane. C’est souvent le moment préféré des convives

GAYMAG : Quels sont les produits que vous travaillez ?

MH : Tous mes plats sont préparés à base de produits frais, de saison et régionaux. Fruits et légumes sont ramassés dans le jardin ou viennent du marché de producteurs d’Aix-en-Provence. Tout, dans les plats, parle de la Provence : les recettes que je propose sont issues de la cuisine provençale traditionnelle. Certaines recettes remontent au Moyen Age. Ces recettes sont des bases que les stagiaires pourront par la suite faire évoluer au gré de leurs goûts.

GAYMAG : Quels sont les plats que vous faites redécouvrir ?

MH : Le poisson à la marseillaise, l’agneau aux épices ou le triomphe de brousse font partie des plats typiquement locaux que le temps a effacé des menus alors qu’ils étaient de véritables plats régionaux. Je propose de les redécouvrir ou de les revisiter avec des saveurs différentes.

Une journée au domaine d’Arnajon peut satisfaire bien des envies : sérénité, beauté du domaine et de la région environnante, curiosité et envie d’apprendre, mais aussi convivialité et gourmandise…

Après l’effort…
Sous les platanes, chacun se délecte des fruits de son travail.

Le jardin, Marc Héracle en fait son quoti­dien. Avant de livrer des trésors pour les papilles, il est aussi un régal pour les yeux.

 

 

Le sel aux herbes par Marc Héracle

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de repos : 48 heures

INGREDIENTS 1 kg de gros sel 5 gousses d’ail 1 tasse à thé de feuilles de romarin 1 tasse à thé de feuilles de sauge 1 tasse à thé de feuilles d’origan 1/2 tasse à thé de thym 1/2 tasse à thé de feuilles de sarriette 6 feuilles de laurier 1 cuiller à soupe de poivre blanc

AU TRAVAIL ! Le sel aux herbes maison est très simple à réali­ser. Bien sûr il est préférable de le confectionner avec des herbes fraîchement cueillies ou ache­tées sur le marché. Les laver, laisser sécher. Retirer les feuilles des branches. Mettre toutes les herbes ensemble dans le mixeur. Une fois mixées, il suffit de les ajouter au gros sel. Mélanger, laisser reposer 48 heures dans un récipient ouvert pour que les saveurs se mélan­gent et que le sel s’en imprègne. C’est déjà prêt ! Pas de problèmes de conservation, le sel n’est pas périssable et il jouera parfaitement le rôle de conservateur pour les herbes ajoutées. Le Domaine d’Arnajon L’arrière pays d’Aix-en-Provence est étonnament préservé des constructions. C’est là que Marc Héracle propose des cours de cuisine provençale  Le sel aux herbes maison est facile à réaliser et apporte des saveurs et de l’originalité dans les plats.

Marc Héracle

L’adresse : Les cuisines du sud, Marc Héracle Domaine Arnajon 13610 Le Puy Saint Réparade
Tél : 33 (0)4 42 61 87 47 Fax : 33 (0)4 42 61 87 11