Cours de cuisine avec Marc Héracle

En proposant des cours de cuisine au do­maine d’Arnajon, Marc Héracle partage sa connaissance des saveurs et transmet les ba­ses d’une cuisine aux accents méridionaux.
Depuis plus de 10 ans, Marc et son compagnon ont redon­né vie à cette demeure de maître de l’arrière-pays aixois.


GAYMAG :
Avez-vous toujours vécu à Arnajon ?

MH : J’ai d’abord exercé le métier de décorateur de théâtre à Paris pendant une quinzaine d’années.

GAYMAG : D’où vous est venue l’idée des cours de cuisine ?

MH : C’est l’Italie qui nous a soufflé cette idée. Mon ami et moi avions le projet de faire revivre le domaine. Mais quelle activité développer ? En Italie, nous avions pu pénétrer de très belles demeures à l’occasion de cours de cuisine. Le concept n’existait pas en France. Nous avons eu envie de prendre le pari de dupliquer cette expérience en Provence.

GAYMAG : Quand a débuté l’aventure ?

MH : J’ai pu donner mes premiers cours de cuisine il y a 10 ans. Depuis, ma clientèle s’est étoffée et internationalisée. Aujourd’hui, la grande majorité de mes stagiaires sont anglais ou américains.

GAYMAG : Comment se déroule, en général, un cours de cuisine ?

MH : En général, le cours se déroule sur une journée. Les « apprentis » arrivent le matin. Je leur propose un
menu (entrée, viande ou poisson avec le légume d’accompagnement et dessert). En fonction du niveau et des envies, les convives confectionnent, me secondent ou préfèrent observer. Pendant que les préparations dorent au four, je propose une petite visite de la maison et du domaine avec quelques indications sur son histoire et celle de la région. Lorsque le repas est prêt, il est servi à l’ombre du platane. C’est souvent le moment préféré des convives

GAYMAG : Quels sont les produits que vous travaillez ?

MH : Tous mes plats sont préparés à base de produits frais, de saison et régionaux. Fruits et légumes sont ramassés dans le jardin ou viennent du marché de producteurs d’Aix-en-Provence. Tout, dans les plats, parle de la Provence : les recettes que je propose sont issues de la cuisine provençale traditionnelle. Certaines recettes remontent au Moyen Age. Ces recettes sont des bases que les stagiaires pourront par la suite faire évoluer au gré de leurs goûts.

GAYMAG : Quels sont les plats que vous faites redécouvrir ?

MH : Le poisson à la marseillaise, l’agneau aux épices ou le triomphe de brousse font partie des plats typiquement locaux que le temps a effacé des menus alors qu’ils étaient de véritables plats régionaux. Je propose de les redécouvrir ou de les revisiter avec des saveurs différentes.

Une journée au domaine d’Arnajon peut satisfaire bien des envies : sérénité, beauté du domaine et de la région environnante, curiosité et envie d’apprendre, mais aussi convivialité et gourmandise…

Après l’effort…
Sous les platanes, chacun se délecte des fruits de son travail.

Le jardin, Marc Héracle en fait son quoti­dien. Avant de livrer des trésors pour les papilles, il est aussi un régal pour les yeux.

 

 

Le sel aux herbes par Marc Héracle

Temps de préparation : 15 minutes
Temps de repos : 48 heures

INGREDIENTS 1 kg de gros sel 5 gousses d’ail 1 tasse à thé de feuilles de romarin 1 tasse à thé de feuilles de sauge 1 tasse à thé de feuilles d’origan 1/2 tasse à thé de thym 1/2 tasse à thé de feuilles de sarriette 6 feuilles de laurier 1 cuiller à soupe de poivre blanc

AU TRAVAIL ! Le sel aux herbes maison est très simple à réali­ser. Bien sûr il est préférable de le confectionner avec des herbes fraîchement cueillies ou ache­tées sur le marché. Les laver, laisser sécher. Retirer les feuilles des branches. Mettre toutes les herbes ensemble dans le mixeur. Une fois mixées, il suffit de les ajouter au gros sel. Mélanger, laisser reposer 48 heures dans un récipient ouvert pour que les saveurs se mélan­gent et que le sel s’en imprègne. C’est déjà prêt ! Pas de problèmes de conservation, le sel n’est pas périssable et il jouera parfaitement le rôle de conservateur pour les herbes ajoutées. Le Domaine d’Arnajon L’arrière pays d’Aix-en-Provence est étonnament préservé des constructions. C’est là que Marc Héracle propose des cours de cuisine provençale  Le sel aux herbes maison est facile à réaliser et apporte des saveurs et de l’originalité dans les plats.

Marc Héracle

L’adresse : Les cuisines du sud, Marc Héracle Domaine Arnajon 13610 Le Puy Saint Réparade
Tél : 33 (0)4 42 61 87 47 Fax : 33 (0)4 42 61 87 11

 

 

Un événement VTT gay, lesbien et friendly
Le GéRéVé met le cap sur le Vercors
Du 8 au 11 septembre 2011, Les Dérailleurs organisent le Grand Rassemblement VTT

Vtt gay vercors

– GéRéVé – ouvert à toutes et tous. 3 jours de sport et de convivialité, dans une
région magnifique, le sud du plateau du Vercors. *

En septembre prochain, du 8 au 11, Les Dérailleurs organisent le Grand Rassemblement VTT
(GéRéVé). Après la Drôme en 2005, le Forez en 2007 et le Limousin en 2009, cet événement
sportif met le cap sur le Vercors pour sa 4e édition.
Ouvert à tous 

Rassemblement ouvert à toutes et tous, de tous niveaux, homos ou hétéros, il accueillera
150 participant(e)s venant de toute la France. 3 jours de VTT en petits groupes de
différents niveaux sur des parcours de 25 à 60 km : pistes roulantes, chemins forestiers ou
sentiers bien techniques. Au choix ! 

Une région magnifique
Sans esprit de compétition, ce rassemblement est l’occasion de rouler ensemble dans une
région magnifique, la partie sud du plateau du Vercors. Et de faire la fête aussi, parce que
VTT rime ici avec convivialité. 

L’accueil des participants se fera dès le jeudi soir 8 septembre, avec un hébergement en
centre de vacances, à côté de la station de Font d’Urle. 

Informations et inscriptions : www.gereve.org

Foire Isle sur Sorgue

La 90e Foire internationale du Livre ancien de l’Isle-sur-la-Sorgue se déroulera du 13 AU 17 AOUT 2011.

Le grand rendez-vous des chineurs accueille plus de 200 exposants, associés aux quelques 300 professionnels sédentaires des antiquités, de la brocante et de la décoration. Valeur affective, esthétique ou marchande… les objets du passé ne laissent pas indifférents les dizaines de milliers de visiteurs qui fréquentent les foires internationales de L’Isle-sur-la-Sorgue. Les exposants accueillent le public dans le Parc Gautier, sur l’esplanade Robert Vasse, l’avenue de la Libération et l’avenue des Quatre Otages. L’Isle- sur-la- Sorgue, capitale de la brocante et des antiquités L’Isle sur la Sorgue est la troisième plate-forme européenne du commerce des antiquités, derrière Paris (Saint-Ouen) et Londres. Depuis maintenant plus de 40 ans, la brocante et les antiquités ont façonné ici une atmosphère particulière, que chacun s’attache à retrouver au retour des beaux jours. La 90e édition de la foire internationale invite ses visiteurs à découvrir aussi les boutiques d’antiquités, de décoration et les villages d’antiquaires de la ville. Forains ou sédentaires, au total, ce sont plus de 500 professionnels animent les rues de la ville de leurs étals chargés d’histoire. L’occasion également d’apprécier un certain art de vivre en Provence, de prendre le temps de flâner sur les bords de Sorgue, au rythme des roues à aube qui tournent aujourd’hui encore au gré du courant.