Gnawa Transe mediterranean Project
du 24 mai au 19 juillet 2008
entrée libre de 10h à 18h

Exposition de photographies d’Algo et Virgile Jourdan
avec l’association Caravane-Kafila

Bibliothèque départemantale des Bouches du Rhône
20 rue Mirès
13303 Marseille
Tél. 04 91 08 62 08 
www.biblio13.fr 

Paris Gay Village, nouvelle balade !
Dimanche 25 mai 2008 à 16h00. 

Thématique : Mes Années 80.

Avec cette visite, nous inaugurons des parcours plus personnels qui nous emmènent dans la vie gay de personnalités de la communauté. C’est leur Paris, leur expérience, leurs souvenirs que nous découvrons (ils rejoignent sûrement à certains moments les nôtres !)
Pour cette première visite, suivez les pas d’Hervé Latapie, créateur et animateur de la Boîte à Frissons au Tango.
Visite animée par Hervé Latapie. 

10€.
Réservation : contact@parisgaivillage.com
Rendez-vous à 15h45, au coin de la rue Sainte-Anne et de la rue Thérèse M° Pyramides.
Prochaine visite:

Dimanche 15 juin 2008,

A la découverte des zizis de Paris à vélo.
(monuments homo érotiques de Paris)

Toutes les précisions sur le site www.parisgayvillage.com

Bottillon d’Asperges vertes de Collias 8 personnes

par Jérôme Nutile
Le Castellas – Collias

Le Mot du Chef: « Ne te satisfait jamais »

Ingrédients :

Asperges vertes de Collias : 64 pièces
Huile d’olive : 20cl
Curry Madras : 1 pointe de couteau.

Progression :

– Eplucher les asperges et former des bottillons en les entourant de ficelle à rôtir.
Les cuire dans l’eau bouillante salée en les gardant « Al dente »
puis les rafraîchir aussitôt dans un bain d’eau et de glace, les réserver sur un linge.

– Former 8 bottillons d’asperges.

– Mijoter les queues d’asperges dans un peu d’eau avec le curry.
Passer au mixeur avec l’huile d’olive, passer au chinois, rectifier l’assaisonnement.

Dressage :

Dans une assiette, disposer les bottillons.
Napper de sauce. On peut y ajouter un peu de fleur de sel et du poivre du moulin.
Conseils du Chef:

Cuire les asperges craquantes. Bien faire attention de bien les rafraîchir dans l’eau glacée. Ne jamais les mettre au frigo.

Voir la fiche de cet adhérent sur Gay Provence

Keith Haring, au Musée d’Art Contemporain de Lyon
Du 22 février au 29 juin 2008 

Le Musée d’art contemporain de Lyon présente l’une des plus importantes expositions jamais organisées en France en hommage à Keith Haring, artiste emblématique de la scène new-yorkaise des années 80. Il aurait eu 50 ans en 2008.
Cette rétrospective se décline délibérément selon un parcours qui fait fi de la chronologie. La courte carrière de l’artiste, qui se déploie sur une seule décennie de 1980 à 1990, est appréhendée dans son ensemble.

L’exposition vou propose de découvrir l’extraordinaire diversité de supports et de techniques utilisés sans retenue par l’artiste. Peinture vinylique, acrylique, émaillée, craie, encre, feutre, sur toile, métal, papier, bois… et même sur le corps humain (dont celui de Grace Jones en 1985).

Site du musée :
www.moca-lyon.org/vdl/sections/fr

LA COLLECTION / STEINER ET L’AVENTURE DU DESIGN – Du 16 Mai au 21 Septembre

Musée d’Art Contemporain (MAC)
Cette exposition présente à travers ses plus beaux modèles, l’histoire de la marque française de mobilier haut de gamme qui a fêté ses 80 ans en 2007.
Une cinquantaine de modèles « vintage » seront ainsi mis en scène de manière très graphique. Ils retracent cette histoire menée avec les designers qui ont collaboré à cette aventure : Kwok Hoi Chan, Pierre Guariche, René-Jean Caillette, Michel Mortier, Joseph André Motte, Tito Agnoli, Pierre Cardin..
L’occasion de redécouvrir les modèles mythiques produits par cette société qui s’inscrit au cœur du design français d’hier et d’aujourd’hui.

Sortie du nouvel album d’Hélène Abadie, auteur, compositeur et interprète, avec un nouvel album et un nouveau spectacle dédié à l’amour féminin.

"De ces tout petit riens, qui font l’amour sapphique, Hélène en a fait un album "Valide-moi". Tantôt intimiste, tantôt gorgé de dérision, elle ose parler des relations entre femmes, et c’est une véritable bouffée d’oxygène. Album qu’elle a autoproduit et enregistré elle-même dans son studio, elle nous livre ici, toute sa sensibilité avec ses mots évocateurs. Sans nul doute, un album qui marquera son temps, à vous procurer d’urgence."

Écouter des extraits, commander l’album : http://www.heleneabadie.com

Le Refuge au secours des jeunes homos

L’association Le Refuge secourt les jeunes homosexuel-le-s chassés du domicile familial et confrontés aux risques de la rue (prostitution, drogue, errance). L’homophobie en milieu familial entraîne chez les victimes une dégradation de l’estime de soi avec des conséquences parfois dramatiques.

Le Refuge propose un hébergement d’urgence conventionné par l’État depuis janvier 2007. La Banque alimentaire fournit son aide pour l’alimentation des plus démunis. Cette structure est la première en France (et toujours la seule) à assurer cet hébergement d’urgence d’un mois renouvelable et un suivi pluridisciplinaire et multi partenarial (social, médical et psychologique) aux jeunes homos majeurs rejetés du domicile familial. Le Refuge assure aussi un accueil de jour sans hébergement.

Actuellement, Le Refuge accompagne 12 jeunes et compte une liste d’attente de 20 personnes.

Créé en 2003, Le Refuge est un réseau associatif composé de professionnels bénévoles : médecins, psychologues et travailleurs sociaux. Les missions du Refuge sont l’écoute et le soutien, le suivi social, l’hébergement d’urgence, la médiation familiale, la sensibilisation des pouvoirs publics à la détresse du public concerné.

Le réseau accueille des garçons et filles âgés de 18 à 25 ans en situation d’isolement du fait de leur homosexualité. Ceux-ci sont en situation de rupture familiale avérée ou connaissent des rapports familiaux très conflictuels potentiellement dangereux.

Plus sur Le Refuge : www.le-refuge.org
Plus sur la Journée mondiale contre l’homophobie : www.idahomophobia.org

Le Refuge est présent dans les régions suivantes : Languedoc-Roussillon, Île-de-France, Aquitaine.

Nous tenons à votre disposition des témoignages

Pour que Le Refuge continue :
Coordonnées bancaires (RIB) : 16607–000219–09458181011–57 / Banque Populaire du Midi

 

Après les succès des Cooksound Party 1 et 2
et à l’occasion de la sortie nationale du CD-Livre Cooksound (éd. Actes Sud – Naïve) "Marseille-Provence"
proposé et orchestré par Laurent KOUBY

un CD Livre de recettes, photos et musique

www.cooksound.com

Journée contre l’homophobie à Grenoble: 

Comme tous les ans depuis 2005, l’association A Jeu Egal (association LGBTH de Grenoble membre du collectif C.I.Ga.Le) présente une semaine événementielle autour de la journée mondiale contre l’homophobie du 17 mai: ce sont les phob.Ô.folies

Tout le programme sur le site www.phobofolies.org

– Mercredi 14 mai 2008 à 19h: Cérémonie d’ouverture officielle à la mairie de Grenoble

– Samedi 17 mai 2008 de 11h à 19h en Centre Ville (Place Grenette ou Victor Hugo): forum inter-associatif avec animation musicale par deux groupes locaux et exposition (peintures, visuels militants, témoignages…). A 17h, un mariage pour "toustes" (mariage gay, lesbien, et hétéro)

– Dimanche 18 mai: Marche de la tolérance à la Bastille, départ à 14h30 de la Casemate (2 place St Laurent)

Sarkozy homophobe ?

A l’avant-veille de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, une conférence de presse s’est tenue à l’Assemblée nationale avec Noël Mamère (député), Caroline Mécary (avocate de Frédéric Minvielle), Eric Fassin (sociologue), Louis-Georges Tin (fondateur de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie).

Les participants ont contesté les positions de Nicolas Sarkozy, qui vient de dire non à la reconnaissance par la France de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie, célébrée chaque année le 17 mai dans plus de 50 pays. Celle-ci est pourtant reconnue par le Parlement européen, la Belgique, le Royaume-Uni, le Mexique, le Costa-Rica… Nicolas Sarkozy a dit non encore à une résolution qui permettrait, si la France la soutenait à l’ONU, d’obtenir la dépénalisation universelle de l’homosexualité. Cette proposition était pourtant soutenue par de nombreuses personnalités à travers le monde, plusieurs prix Nobel, intellectuels, artistes, personnalités politiques de renom.

Ce double refus éclaire l’actualité récente en France. Aujourd’hui, Frédéric Minvielle est déchu de sa nationalité en raison du mariage qu’il a contracté aux Pays-Bas avec un autre homme. Hier, Bernard Kouchner envoyait une circulaire demandant « aux consulats de refuser d’enregistrer les Pacs dans les pays qui prohibent la vie de couple hors mariage de deux personnes de sexe différent ou de même sexe ». Hier encore, la Cour européenne des droits de l’Homme condamnait la France, qui avait refusé à Emmanuelle B. le droit d’adopter, en raison de son orientation sexuelle.

Mariage, pacs, parentalité, ces trois cas se rejoignent en ce point : c’est l’Etat qui discrimine. C’est la question de la démocratie sexuelle qui est ici posée : est-on, oui ou non, disposé à faire respecter l’égalité des droits ? Ou bien, malgré des aménagements ponctuels, le gouvernement va-t-il encore perpétuer une homophobie d’Etat, qui légitime l’homophobie au quotidien ?

Pourtant, pendant sa campagne et depuis son élection, Nicolas Sarkozy n’a pas cessé de souligner son engagement indéfectible en faveur des droits humains, et contre toute forme de discrimination. Or, jusqu’ici, il est demeuré sourd aux propositions qui lui ont été faites en la matière. Toutefois, Emmanuelle Mignon, directrice de cabinet du président de la République, vient tout juste de proposer un rendez-vous aux associations sur ce sujet, vendredi 16 mai, à 20h. Reste donc à savoir si cette rencontre va faire « pschitt », ou s’il s’agit d’une véritable « ouverture »…