Dépistage rapide, nouveaux moyens de prévention, fin de l’épidémie… Cette année, plus que jamais, la journée mondiale de lutte contre le sida apportera son lot de découvertes, de réflexions et de révolutions. De nouveaux horizons se dessinent pour les 34 millions de personnes qui vivent aujourd’hui avec le VIH dans le monde. Le 1er décembre 2011, AIDES rend hommage à la mémoire des 30 autres millions qui nous ont quitté et organise près de deux cents rendez-vous solidaires pour ceux qui continuent de se battre.

Un militant, un doigt, 30 minutes : le dépistage rapide continue de séduire

Après des années de recherche, le dépistage communautaire à résultat rapide, aussi appelé TROD pour test rapide d’orientation diagnostic, offre enfin la possibilité de se faire dépister par un militant, dans les locaux de l’association ou en milieu extérieur, et d’obtenir un premier résultat de sa sérologie du VIH en moins de trente minutes ! Le 1er décembre 2011, venez découvrir cette pratique en compagnie de nos militants formés. En Ile-de-France, rejoignez-les dans le bus de la Semaine de la Prévention (4e arr. de Paris), devant la gare RER de Saint-Denis (11h-16h), devant la gare de Versailles-Chantiers (16h-19h) ou encore au 13 rue de la Gare à Châtillon (15h-19h).

A Bordeaux, on tend son index dès 11h30 au centre LGBT Le Girofard puis, à 14h, l’action continue au local AIDES de la ville. Le même journée, AIDES Clermont-Ferrand proposent différents événements avec dépistage rapide, à 15h30 à l’espace LGBT de la ville, au foyer qui accueille les travailleurs migrants puis sur les principaux lieux extérieurs de drague gays dans la soirée. Permanences spéciales "TROD" dans les locaux du CAARUD / CSAPA à Agen (9h-12h et 14h-17h), au Relais Prévention Santé de Vannes (17h30-19h30), dans les locaux AIDES de La Roche-sur-Yon (15h-20h) et synchronisation des équipes en Poitou-Charente devant les mairies de Poitiers, Angoulême, La Rochelle et Niord de 14h à 18h.

Au Nord, AIDES Lille propose un atelier santé et TROD au foyer ARELI Bonte qui héberge des travailleurs migrants (15h-18h) et dans le bar gay Le Privilège de 17h à 20h. Quelques kilomètres plus loin, ça se passe dans les locaux de AIDES Valenciennes (14h-17h) et, beaucoup plus loin, au sauna Le Sun City de Lyon (18h à 20h). Pour célébrer l’inauguration de leurs nouveaux locaux, les militants de Toulon tenteront de dépister un élu politique dans les locaux de la ville (11h-13h), tout comme les militants de Reims qui espèrent la participation de la mairesse Adeline Hazan. Enfin, la Guyane a réservé sa matinée avec information et dépistage dans les locaux AIDES de Saint-Laurent du Maroni (9h-12h) !

Marches, conférences, flashmobs : opération "visibilité"

Top départ de la célèbre marche parisienne à 18h30, place de la Bastille, pour se faire entendre des candidats aux élections présidentielles avec le slogan "Sida 2012 : battre la campagne !" A la même heure, les lyonnais entament leur marche, qui partira de la place Bellecourt pour s’achever une heure plus tard, place des Terreaux, par une chaîne de solidarité humaine. A Montpellier, le rassemblement solidaire est organisé la veille, mercredi 30 novembre 2011, à 18h, place Jean Jaurès.

Après le dépistage rapide, les militants de Toulon enchaînent avec un débat sur la mobilisation et les nouveaux enjeux liés au VIH (14h30-17h), ceux de la Roche-sur-Yon vous donnent rendez-vous au centre hospitalier du département pour une exposition qui retrace "25 ans de lutte contre le sida" puis, le 3 décembre, Villeurbanne accueille la conférence "Jeunesse et santé" avec la participation de l’Association ivoirienne pour la promotion éducative et la santé (AIPES) et de Joseph Situ, responsable des actions "Migrants" à AIDES.

Enfin, après le Flashmob qui a eu lieu le 26 novembre au Mans, d’autres Flashmobs s’organisent le 1er décembre en hommage aux 30 millions de personnes qui sont décédées des suites du sida et par solidarité avec les 34 autres millions qui vivent avec le VIH aujourd’hui. A Rennes, à 18h30, "nous formerons ensemble le nombre 30 sur l’esplanade Charles de Gaulle pendant quelques minutes; avant de former un grand ruban rouge, symbole de lutte contre le VIH, pendant quelques minutes également." A Orléans aussi, t-shirt rouge obligatoire : le ruban rouge humain prendra forme à 13h sur place d’Arc.

Aides
  

Vous êtes plutôt bars, ciné, concerts ?

Si, pour vous, faire une B.A. rime avec fiesta, rendez-vous dans les établissements communautaires partenaires de AIDES. Dès 19h, après l’après-midi TROD, les militants de Valenciennes proposent une soirée festive en présence des très aguichantes Sœurs de la Perpétuelle Indulgence.

A Reims, les associations LGBT étudiantes "Egayons-nous" et "Homozygotes" la jouent en musique et organisent deux concerts au profit de AIDES. Après le concert de "Pony Club", le 30 novembre à la Reims Management School, rendez-vous le 1er décembre au centre LGBT Ex æquo pour le celui de "Obel" et de "King’s Queer".

A Rouen, journée spéciale au Cinéma LOMNIA avec la projection de trois films-documentaires suivis d’un moment de débats (séances à 9h30, 14h et 20h) puis tournée des bars gays de 19h à 21h avec information sur les stratégies de réduction des risques et sur le dépistage rapide. Même chose au Havre avec une soirée AIDES au bar gay Le Jocks à 22h. Le 3 décembre 2011, les militants de Belfort débarquent aux bars L’Annexe et Le LG’S, puis on file au Klub La Suite pour la soirée Isinight du collectif régional de prévention sida !