Lundi 8 Novembre 2010
CINEMA ESPAGNOL
Avec le Festival Reflets,
des Films d’aujourd’hui pour penser demain (MPPM)
Et le Festival de Cinéma Espagnol de Marseille CINEHORIZONTES

Du 5 au 14 novembre 2010 le Festival CINEHORIZONTES vous propose de découvrir les programmations de sa 9e édition.

Nous sommes heureux de l’invitation qui nous est faite à nouveau par cet événement cinématographique à l’accompagner dans sa démarche de découverte du cinéma de langue Espagnole.
En 2009, nous avions présenté avec joie « Ander » de Roberto Caston et « El Nino Pez » de Lucia Puenzo. Ces deux films ont obtenu de par le monde de nombreux prix, prouvant, s’il en était besoin, le talent de jeunes réalisatrices et réalisateurs sélectionnés pour leurs œuvres par ce Festival.

Cette année celui-ci nous conduit vers Jo Sol, réalisateur catalan, « électron libre » du jeune cinéma espagnol. Nous présenterons avec lui son dernier film « Fake orgasm », sélectionné dans de nombreux Festivals.

C’est donc avec plaisir que nous vous convions à venir retrouver cette manifestation et l’ensemble de
Ses propositions cinématographiques et artistiques. 7 films long-métrages en compétition,
Une sélection de courts-métrages également en compétition, la présence de nombreux acteurs et réalisateurs de grand renom, une fenêtre ouverte sur l’Amérique latine, une soirée mexicaine, des projections de documentaires, des séances scolaires, des séances hors les murs, des buffets et des soirées tapas.

Le tout sous le regard éclairé et attentif des 5 membres du Jury, présidé par la talentueuse Blanca Li, chorégraphe, réalisatrice, comédienne.

A toutes et tous Bon Festival CINEHORIZONTES 2010 !
A très bientôt !
Le Festival Reflets

Programme complet, lieux, tarifs sur le site :
www.horizontesdelsur.fr

CINEMA

LUNDI 8 NOVEMBRE A 20 H
au Cinéma LE PRADO
36 avenue du Prado – 13006 marseille

josolEn présence du Réalisateur. Présentation et rencontre animée par Michèle Philibert (Festival Reflets)

FAKE ORGASM
de Jo Sol
Espagne, 2010, 1h21

Interprétation : Lazlo Pearlman, Lydia Lunch, Beatriz Preciado, Judith Butler, Jango Edwards.

Scénario : Jo Sol.
Image : Aitor Echeverria, Bruno Amaral, Xavi Sivecas.
Son : Blai Barba, Thiago Sachs, Aritz Sanjurjo.
Musique : Carles Cases.
Montage : Afra Rigamonti.
Production : Jordi Rediu et Norbert Llaràs, Zip Films

Prix du meilleur film Zonazine au Festival de Malaga 2010. Sélectionné au Festival « Queer Lisboa » (Lisbonne), au Reykjavík International Film Festival (Islande), au Festival « Différent » (Paris), au Festival « Cinespana » (Toulouse)

Synopsis : Lazlo Pearlman est un artiste conceptuel, un prestidigitateur des clichés, un activiste capable de dynamiter nos préjugés et nos certitudes sur le sexe et l’identité. Ce qui, en apparence, est une réflexion amusante sur les mensonges dans notre vie sexuelle, devient soudain un discours caustique sur la théorie des sexes et l’évolution permanente de notre identité.
« Fake Orgasm » frappe l’esprit et pousse à un changement de perspective pour ré-envisager quelques concepts avec lesquels nous avons été éduqués et avons grandi. Il faudra chercher de nouveaux tiroirs pour réorganiser les choses comme notre virilité, notre libido…

Jo Sol
Né en 1968 à Barcelone. Réalisateur et scénariste autodidacte, il développe ses premières productions dans le cadre de l’anthropologie visuelle à Cuba, au Mexique et en Inde, où il réside de 1992 à 1997. En 1998, il revient en Espagne et signe son premier court-métrage « 0,7 ya ! ».
En 2005, il réalise « El taxista Ful ».
En 2008, il initie un voyage de recherche sur les cinq continents, dans le but d’interviewer des gens de différentes cultures sur un thème commun : la sexualité et l’identité. « Fake Orgasm » est la première partie de ce projet qui verra le jour dans son intégralité en 2012.

Filmographie
2005 – El taxista ful
2000 – Tatawo
1998 – Renda Antiga (TV)
1998 – 0,7 ya! (cm)

www.gnolas.org

Le film « El taxista ful » sera présenté le même jour à 18 h.
Il a obtenu le Prix spécial du jury au Festival de San Sebastian 2005, et le Prix du meilleur film au Festival de Nantes 2006.