Chambre d’hôtes – Le Rupicapra
Arrière pays Nicois – Cote d’Azur – France

WEEK END RAQUETTES LES 12 ET 13 MARS 2011 100 € PAR PERSONNE EN DEMI PENSION Arrivée le vendredi soir, départ le dimanche en fin d’aprés midi. Repas du vendredi soir, samedi soir et deux nuitées avec petits déjeuners compris. Balades en raquettes le samedi et le dimanche avec un accompagnateur bénèvole. Possibilité de réserver un pique nique la veille pour le midi.

+ infos

 

Location camping-car

Location de camping-car chez Flower Power Experience : une expérience inoubliable !!

Vous pensiez déjà tout connaître des séjours proposés par les agences de tourisme classiques ? Vous souhaitez pourtant vivre des vacances différentes, des vacances originales, extravagantes, mais aussi authentiques sans être forcément hors de prix ? 

Alors, louer un camping-car en Provence est fait pour vous !

S’offrir une tranche de rêve sans casser la tirelire, le temps d’un séjour hors des sentiers battus, pour sortir de la routine et des thèmes de vacances convenus. Partir en combi Volkswagen pour nous signifie : « ce qui est différent de l’usage, de l’habitude et qui surprend ». On vous souhaite alors un superbe séjour, qui vous sort de l’ordinaire et vous entraîne dans des endroits que vous ne pensiez pas pouvoir visiter ou découvrir dans le cadre de vos vacances.

Flower Power Experience loue des camping-cars Volkswagen modèle T2, T3 et T4. Adepte de ce mode de vacances ou novice en la matière, c’est avec plaisir que nous vous renseignerons sur nos conditions de locations et disponibilités de nos véhicules, et vous aiderons à préparer vos vacances alliant liberté, confort et originalité.

+ infos : https://www.gay-provence.org/fr/a-6261/flower-power-experience.html

Le terme peut paraître bien saugrenu, voir un peu barbare : « Greeters ? Greaters ? Des trucs géniaux ? » En anglais, le mot signifie « hôte » ou « comité d’accueil ». A ne pas confondre avec les personnes qui attendent aux arrivées des aéroports avec leur pancarte…

Un greeter est une personne qui accepte de faire visiter sa ville à un ou plusieurs étrangers de passage. N’importe qui, ou presque, peut donc être un greeter. Outre de parler une langue étrangère, les greeters doivent partager leurs connaissances autour d’un thème choisi, leurs bons plans, leur expérience…

Ce phénomène est né à New York au début des années 90 avec l’association Big Apple Greeter, qui avait pour objectif de démystifier cette ville tentaculaire aux multiples visages mais où l’insécurité régnait. Cette formule entre parfaitement dans le cadre du tourisme participatif, qui prend de plus en plus d’ampleur ces dernières années.
On dénombre désormais une quinzaine d’associations de greeters qui se sont fédérées en un réseau international : le Global Greeter Network, présents sur 3 continents et dans 7 pays. En france, vous retrouverez Paris, Marseille, Lyon mais aussi Nantes et le Pas-de-Calais. Au niveau local, c’est souvent les Offices de tourisme qui servent de plateforme et qui rapprochent greeters et touristes, en fonction des desiderata de chacun.

Le touriste trouve ici plusieurs avantages :

  • la gratuité puisque le greeter est un bénévole ravi de partager son savoir et ses connaissances particulières,
  • l’accueil simple, convivial et chaleureux du greeter, 
  • le touriste peut émettre une demande particulière : programme flexible aux envies de chacun, 
  • le coté atypique, original et décalé. Le touriste sort des sentiers battus des tour-opérateurs, il va à la rencontre de la population, voit et partage la vie quotidienne des habitants du pays. Sa position n’est plus celle d’un visiteur qui contemplerait une ville derrière un miroir.

A l’image de Trip-Advisor qui permet aux internautes d’échanger des informations, le Global Greeter Network met en relation étrangers et autochtones pour un tourisme différent. Mais attention, les greeters ne sont pas des guides : ils ne connaissent généralement pas toute la ville et se contentent de proposer des balades et activités, autour de leur thème de prédilection. Ils ne cherchent pas à se substituer aux professionnels du tourisme mais à apporter un petit plus personnel et personnalisé au tourisme traditionnel. La fiabilité des informations peut donc être remise en question.

Ce phénomène surfe sur la vague du « tourisme responsable », plus généralement celle d’un tourisme différent c’est-à-dire loin des professionnels du secteur. La question est donc de savoir si cette tendance est due à une simple envie de voyager différemment ou si elle est un pied-de-nez aux acteurs touristiques souvent critiqués pour proposer une offre unique, formelle, sans originalité ni particularité.

+ infos

Marseille : http://www.marseilleprovencegreeters.com/

Nantes : http://www.greeters-nantes.com/

Lyon : http://www.lyoncitygreeter.com

Seine Saint Denis : http://www.tourisme93.com/document.php?pagendx=999

Pas de Calais : http://www.greeters62.com/

C’est l’autre visage de la Côte d’Azur, dans le temps et dans l’espace. Quand vient l’automne et que les bruits des fêtes de l’été se sont évaporés comme les souvenirs au sortir d’une nuit d’ivresse, l’envie nous prend de découvrir d’autres chemins, plus authentiques et plus nature, favorisant d’autres rencontres, avec les gens d’ici et avec les vestiges, parfois grandioses, de la longue histoire du pays de Provence.

En laissant dans son dos le littoral et Cannes, une halte à Auribeau-sur-Siagne permet de tourner une première page et de se faufiler dans le XI e siècle. Par le portail du Soubran, on pénètre dans un autre monde : celui des portes et des fortifications pour bloquer les envahisseurs, les pillards et les épidémies (!), des maisons hautes et serrées, des voûtes et des fontaines, des linteaux sculptés et des ferrures… Point d’impression guerrière aujourd’hui ! Ici tout n’est que calme et sérénité, fleurs à humer et murs tièdes à caresser.

En dégringolant d’Auribeau, le Moulin de Sault peut être une étape, tout comme, sur la route de Grasse, le sanctuaire N.-D. de Valcluse, à quelques kilomètres de la capitale de la parfumerie et des plantes à parfum. Au fil des ans, Grasse retrouve l’éclat qui était le sien, forte de son statut d’ultime grande ville, avant le Comté de Nice, de cité religieuse et de centre économique prospère de la Provence Orientale.

Il faut lire "Le Parfum", du romancier allemand Patrick Süskind, avant d’aborder Grasse. Dans les ruelles penchées, écrasées par des maisons de guingois qui cachent des intérieurs de palais, l’impression n’en sera que plus forte tant l’atmosphère de ce qu’elle fut est encore prégnante, tant son histoire souffle entre les murs. Pourtant, aux côtés des témoignages d’un autre âge, des Rubens de la cathédrale, du "trou parfumé", souvenir d’une usine à parfum nichée dans la vieille ville, le présent s’écrit sur les façades rénovées. Les boutiques sont originales et pimpantes. La place aux Aires est fraîche et colorée. Le musée international de la parfumerie restauré et agrandi sous la houlette de l’architecte Frédéric Jung est un modèle d’audace, d’ancienneté et de modernisme. Le projet de funiculaire – qui existait au début du siècle dernier ! – entre la gare et le Cours Honoré-Cresp ancre définitivement dans le XXI e siècle une cité qu’il faut prendre le temps d’apprivoiser.
A cinq minutes de Grasse, par la route, se dresse Cabris, bien calé entre son pré légendaire et la place s’étirant devant l’ancien château qui permet à l’œil d’accrocher l’Estérel, le lac de Saint-Cassien et le littoral.

Mais il faut aller au-delà pour découvrir Spéracèdes où trône un moulin à huile doté d’une roue de 11 mètres de diamètres, et plus loin encore Saint-Cézaire-sur-Siagne.
C’est la terre de l’olivier, le grenier à grains des troupes de César et des riches Romains, le site de sédentarisation des hommes du néolithique, 9000 ans avant J.-C. 300 mètres en contrebas d’un village qui ressemble à une carte postale, à un concentré de Provence, tout en restanques planté d’oliviers, de chênes et de figuiers, coule la Siagne. Saisissement garanti. Car la nature se met de la partie pour offrir ses trésors du dessus et du dessous avec des grottes qui plongent dans les entrailles de la terre.

Voir le guide Gay Provence à Grasse : https://www.gay-provence.org/fr/b-429/grasse-et-vence.html

Bosquet de Versaille

En suivant Monsieur dans les bosquets de Versailles

Le Samedi 19 juin 2010 à 14h00

Au moment des grandes eaux musicales, de bosquets en bosquets, au milieu des jardins dessinés par Le Nôtre découvrez la face homosexuelle de la plus grande cour d’Europe au XVIIème et XVIIIème siècle. De l’ordre de la Manchette à l’affaire des palissades en passant par la vie de Monsieur, frère de Louis XIV, à celle de Marie-Joséphine de Savoie, femme de Louis XVIII, les jardins de Versailles ont la couleur de l’arc-en-ciel.

Visite animée par Jacques Tendron.

8€ + entrée aux Grandes Eaux Musicales.

RDV : Grille d’honneur du château de Versailles
Réservation : contact@parisgaivillage.com

Toutes les précisions sur le site www.parisgayvillage.com

Visites inverties avec Paris Gay Village :

En suivant Monsieur dans les bosquets de Versailles

Samedi 20 juin 2009 à 14h. 

Bosquet Versailles

Au moment des grandes eaux musicales, de bosquets en bosquets, au milieu des jardins dessinés par Le Nôtre découvrez la face homosexuelle de la plus grande cour d’Europe au XVIIème et XVIIIème siècle. De l’ordre de la Manchette à l’affaire des palissades en passant par la vie de Monsieur, frère de Louis XIV, à celle de Marie-Joséphine de Savoie, femme de Louis XVIII, les jardins de Versailles on la couleur de l’arc-en-ciel.

8€ + entrée aux Grandes Eaux Musicales.
Réservation obligatoire, le nombre de places étant limitée à 20.

Rendez-vous à 13h45 devant la grille d’honneur du château

Réservation : contact@parisgaivillage.com

 

Sea, Sun and Sand on Board

Boris et Romain vous  propose une ballade en mer pendant votre sejour à La Rogerais, chambre d’hotes de charme sur la Côte d’Emeraude, en Bretagne.

Zinzin

Vous embarquerez à bord de Zinzin (Zodiac Proman 12, 5m20, moteur: 80 CV, semi-rigide, capacité 12 pers., armé pour 6 pers., GPS, Sondeur, Feux de nav) pour une ballade en mer le long des côtes d’Emeraude, à la découverte du Fort Lalatte et du Cap Fréhel, pique-niquer en mer ou sur une plage de sable blanc sur les Iles Hébiens par exemple, ou peut-être préférerez vous réserver une table pour déguster un poisson grillé, les pieds dans le sable, sur la minuscule Ile de Cézembre (on a l’impression d’être en Corse ou sur une île du Pacifique, le pied total), sieste à bord ou débarquement sur la plage, accès aux plages naturistes possible, ski nautique, bref, on s’occupe de tout…

 
Vous passerez une journée exceptionnelle dont vous vous souviendrez…
 
Départ vers 10H30 et retour vers 17H.
Sur réservation, avant votre arrivée, annulation possible la veille, si le temps n’est pas favorable
Privatisation possible.

Prix: 65 €/pers. (pique-nique, vin inclus) (Ski nautique 20-30 mn: + 20 €/pers.)

Reservation : https://www.gay-provence.org/fr/a-2415/la-rogerais-chambres-d-hotes-de-charme—.html

 

 

Une idée de week end originale pour cet hivers : Ballade en Traineau ou week end truffe

Week end Drome

L’hivers dans la drôme  ce sont les
– week-ends "TRUFFES",
– les week-ends "BALADES en CHIENS DE TRAINEAUX" (Vercors sud!)

Nous vous emmenons découvrir les mystères de la TRUFFE (marché de Richerenches le samedi matin, recherche de TRUFFES avec chiens truffiers le samedi Après-Midi,dégustations à la ferme, et Diner Truffes, le samedi soir, au PRIEURE DES SOURCES. Dimanche détente.

Nous vous emmenons aussi à Vassieux en vercors (40mns du PRIEURE)
découvrir les paysages sauvages et préservés du VERCORS, au cours d’une balade en chiens de traineaux (1/2 journée ou journée du samedi) Feu de cheminée et diners , dimanche repos.

info /resa :
Tel : +33 (0)4 75 25 03 46
Fax : +33 (0)4 75 25 57 03

 

Chaque mois de la saison

UN CIRCUIT THEMATIQUE DIFFERENT ! 

EN SEPTEMBRE :

AU COEUR DU
COMTAT VENAISSIN

Caromb, Bedoin, Venasque, Pernes-les-Fontaines…

CONTACTEZ-NOUS

Avec toujours le second circuit de 30 mn à 50%*
*effectué à la suite du premier sans changement de passager

IDEE CADEAU : LES BILLETS OPEN VALABLES 1 AN

www.provence-vue-avion.com
contact@provence-vue-avion.com

 

Visite loufoque des monuments Vauban à Briançon…
juillet et août 2008
Briançon

« Laisse Vauban, Chérie, appelle-moi Sébastien »
Mesdames et Messieurs, vous êtes conviés à une visite totalement loufoque. Deux guides certifiées et agréées ès-loufoques vous feront découvrir la face historique et rêveuse de Vauban ! Vous serez initiés à la Zarchologie* et rencontrerez un habitant de l’astéroïde Vauban incollable sur la grande histoire du Maréchal.
Une heure trente de déambulation pour suivre Sébastien Le Prestre de Vauban, de son premier hochet jusqu’à son cœur aux Invalides, en passant par sa passion pour les cochons. Attention, après cette visite, vous êtes susceptibles de sourire avec ravissement devant une citadelle et d’être tentés par toutes sortes de comportements délicieux.
* la science exacte des Zimaginaires, pratiquée par des Zarchologues zémérites et zélés.

Inscriptions Office du Tourisme
Rendez-vous au Service du Patrimoine
Une production de la Compagnie Conte
Durée 1 h 40 – Tout public.

Une production de la Compagnie Conte
Texte : Agnès Dumouchel et Anne Lopez
Conception : Agnès Dumouchel, Anne Lopez et Pierre Marie
Costumes : Nathalie Guichon
Avec : Agnès Dumouchel, Anne Lopez, guides zarchologiques
Pierre Marie, Vaubanius, habitant de l’astéroïde Vauban
Durée 1 h 40 – Tout public.

Dates des visites de l’été :

8 juillet : 11h et 17h30
17 juillet : 11h et 17h30
24 juillet : 11h et 17h30
31 juillet : 11h et 17h30
14 août : 11h et 17h30
15 août : 11h et 17h30
21 août : 11h et 17h30

et pour les journées du patrimoine :
21 septembre (horaire et lieu indéterminé)

Plein tarif :  7,20 €
Tarif réduit : 4,80 €

Le tarif réduit est accordé aux jeunes de 12 à 16 ans, aux étudiants, aux demandeurs d’emploi (carte ANPE), aux bénéficiaires du RMI, aux familles nombreuses, aux personnes détenant une carte d’invalidité, aux groupes de 10 personnes et aux détenteurs de la carte d’hôte de l’Office du Tourisme de Briançon