Allons-y Gaiement 
par Corinne Mathieu 

Présentation de l’éditrice : 

Traquée par la passion dévastatrice de La Grande Jojo,Léa décide de s’exiler à Rome jusqu’à la fin du siècle. Alors qu’elle pense conjuguer overdose culturelle et abstinence sexuelle, la Ville Eternelle lui réserve quelques surprises… Corinne Matthieu nous avait offert dans « La vie est gay » les mémoires palpitantesd’Adrienne, comédie française, elle nous propose aujourd’hui les mémoires irrésistibles de Léa, comédie italienne. Allons-y gaiement…

 

Ce qu’en dit Adventice:

2007 nous aura offert deux pavés: Coiffeuse pour dame et celui ci. Tous les deux originaux. Ce roman est drôle, tendre, émouvant. Corinne Matthieu nous emmène à Rome pour un voyage innoubliable. Le roman est rythmé par des flash back des années précédentes. Le tout donne un roman hilarant, avec lequel vous passerez un très bon moment ! A lire absolument !

Ce qu’en dit La dixième Muse :

Au titre évocateur, Corinne Matthieu nous offre le second volet très réussi de La vie est gay. Elle nous propose cette fois de suivre les aventures de Léa qui pour fuir son ex la Grande Jojo, décide de s’exiler à Rome…"

Ce qu’en dit Lesbia Mag:

Manuela NUNES, Directrice de Lesbia Mag.
Le livre est cousu, il fait 480 pages. Les livres commandés sur le site de l’éditrice sont dédicacés par l’auteure !

Ce qu’en dit La République du Glamour:

le roman lesbien avec la Vie est Gay. Elle récidive avec "Allons y gaiement", un livre pétillant, rythmé et imaginatif. Le genre d’ouvrage qu’on ne peut qu’engloutir tant il met en appétit.

Prix: 19,90 € – Editions Manzuri

Un livre disponible dans tous les points de ventes habituels et sur
http://www.adventice.com
http://www.fnac.com
http://www.alapage.com

Les Suds à Arles : Festival des musiques du monde
Du 13 au 20 juillet 

Chaque été depuis 1996, Arles devient le centre de rencontres privilégiées avec les sonorités et les grandes voix du monde. Les nouvelles musiques traditionnelles envahissent le cœur de la belle cité arlésienne qui bat aux rythmes métissés d’une grande fête populaire, où l’exigence de la découverte musicale, l’échange et le partage s’unissent le temps d’une semaine.
Au programme 2008: Goran Bregovic, Le trio Joubran, Le Cor de la Plana, Mahmoud Darwich…
Service presse : 04.91.13.84.06 – www.suds-arles.com

Attention Ouverture à  20 Heures !

Special VILLAGE PEOPLE

 SUNBEAR TEA DANCE PROVENCE

Music  DJ STEVE  electroFun


Dimanche 20 Juillet 2008 de 20h à 24h
HAPPY HOUR DE 20h à 2
2h
 

 100% MECS    Spécial VILLAGE PEOPLE

Entrée gratuite pour les mecs en total look :

Indien, Motard, Policier, Leather Man, Chantier, Army, Cow-Boy…



La direction se réserve le droit d’entrée

  
PAf 10 € avec 1 conso
 Paf 7 € avec 1 conso pour les inscrits bearwww
Entrée gratuite pour les inscrits à la liste bearwww et  fut cuir ou biker
 

 
 Billard    Bar   Cruising Area   Disco

SUNSET 2, rue des Muletiers    Aix en Provence 


Information  
info@sunbear.fr
 site Web  photos et plan d’accés http://www.sunbear.fr

JOSS & CHRIS BEAUTY INSTITUTE 
Du 10 juillet au 02 août
12H00 – Théâtre Le Paris Le Capitole

Une comédie délirante de Vincent DELBOY !

TREMBLEZ : MARSEILLE ARRIVE EN TROMBE ! ! !
Jocelyne Grimaud et Christiane Scarfarini sont deux esthéticiennes associées. Vulgaires, excessives, rivales et complices, elles vont vous entraîner dans un tourbillon d’expressions pittoresques, de crèmes de soins et de langues de vipère au cœur méridional de cette comédie déjantée signée Vincent Delboy, l’auteur de « Ecoute-moi quand je te mens ! » et « Curriculum… Vite fait ! ».
ATTENTION : CAGOLES DANGEREUSES ! ! !

Mise en scene: Bauverlé
Distribution: Daniele de Cesare, Claire Deffillipi
Maquillage, chorégraphie: Christophe Dino

Lien troupe : http://www.theatre-petitmerlan.com

12H00 – Théâtre Le Paris Le Capitole
Du 10 juillet au 02 août – 3 rue Pourquery-de-Boisserin – Avignon
Tarif normal : 15€ / Tarif réduit : 10€
Durée : 70 min
http://leparislecapitole.com/

28ème Festival International de Piano
La Roque d’Anthéron – Divers lieux
Du 19 juillet au 22 août

Depuis plus de deux décennies, le Festival de La Roque d’Anthéron est celui de tous ceux qui, par le piano, osent leur originalité et leur personnalité. Des sages, des insolents, des prodiges, autant de poètes de tous âges qui renaissent chaque année sous les platanes centenaires de Florans et la voûte céleste des soirées provençales. La magie des récitals nocturnes au cœur du parc est ainsi perpétuée, chaque été renouvelée. Bordée de ses trois cent soixante-cinq platanes, l’allée principale ouvre sur un lieu à la fois grandiose et intime. Au fil des festivals, lieux et concerts se sont diversifiés. Si le Festival n’a pas attendu aujourd’hui pour afficher son identité de "Mecque du piano", il la renforce cependant en inaugurant de nouveaux lieux, en rassemblant un éventail de jeunes talents éclos aux quatre coins du monde autour de ceux que le renom a déjà placés au faîte de leur carrière.

Contact : Festival International de Piano – 04 42 50 51 15
info@festival-piano.com – www.festival-piano.com

Expo : Matthias Lermann graphic et peintures
Concert : Sango Bantou – afrobeat cameroun – Marseille
et dîner à la Galerie Chrämai

Le 14 juillet 2008
Durfort (30-Gard)

Programme

19 – 22 h : concert – PAF 15 €, aperitif offert et tapas sur carte
après 22h : diner sur reservation 30 € par personne (hors boissons)

SANGO BANTOU (cameroun-marseille)
guitare-basse-batterie et chant

Le trio SANGO BANTOU se consacre à la musique camerounaise d’aujourd’hui.
SIMBA, guitariste réputé dans son pays y développe un sens mélodique et un phrasé typique. La voix corsée et franche nous plonge dans les profondeurs intimes de son peuple. Le jeu de batterie de MANU,
puissant et inventif, se joue avec plaisir de la complexité des rythmes camerounais et ne laisse à l’écoute aucun doute sur ses origines africaine. L’émotion de son chant nous touche particulièrement dans les
interprétations de ses propres compositions évoquant les drames passés et présents du peuple noir-africain (« bomba africa » : les enfants d’Afrique…). À la basse électrique, RENAUD, musicien marseillais, se
prête au jeu, non sans virtuosité, partant à l’assaut du « bikoutsi* » et autres défis rythmiques propres à ces musique.
Le programme oscille entre compositions personnelles de manu et simba et répertoire " variété " du Cameroun, entre fête et émotion.
Pour écouter àvant le concert : http://profile.myspace.com/sangobantou

bikoutsi : musique typique et très entrainante du Cameroun, et dont SIMBA est une des têtes de file, notamment au sein du groupe : « les zombies de la capitale »

Matthias Lermann
est un exponet interessant de la post-moderne l’art actuel. Il passe souverain au dogmatismes et se reprends le drot de créer beauté sans ‘etre captiver par une esthétisisme surperficiel, au contraire: le
spectateur sensible rencontre chez lermann des couches subtil et tres differenciés.
Dans l’oeuvre de le fond blanc clair est tres caractristique : comme le fond d’or des ancien icones de l’eglise de l’est. N’est pas de la décoration mais symbol de transcendence – le blanc de lermann reprends la
fonction dans son oeuvre. Ce n’est plus de de la surface mais espace indeterminé. Un espace – de l’image entre rien et l’etre qui se reconcentre au seul existant – le moment présent. Ca reste le secret de
l’achemist lermann comme il créer dès semblabelement des éléments principales et conventionels une image qui sera completement inconventionelle et unique rarité.
Les oeuvres de Matthias Lermanns Arbeiten sont des mataphers existentielles de ce bi-polarité fondamentale,sur le quelle nôtre monde se base: le non et le oui, la mort et la vie, dynamique et stabilité. Ces
opposé fondamentale constituent la base de la vie et l »atiste nous amène dans une sensibilité vivant dont on ne peut pas se retirer. Il ne reprends pasl’image à partir de la réalité mai cré des chiffres d’interieur
d’une longuissement archaique. Pas l’exterieur et le semblable mais la vue de l’oil d’interieur il enseigne au spectateur. Comme un mot de Paul Klee: « l’art ne reflet pas le visible, mais laisse nous voir. »

Galerie Chrämai
Espace la vieile maison
hameau de valensole
30170 durfort
Tél & fax : 04 66 77 06 46
www.galeriechraemai.com
www.la-vieille-maison.eu

Le XY – Marseille
Un concept novateur pour clientèle décomplexée…

Le XY est le dernier né des lieux gays branchés marseillais. Christophe Lopez a souhaité créer un sauna design, mais aussi un lieu différent. Interview.

Gaymag : Quelle est l’identité du XY ?
Christophe Lopez : Nous avons souhaité créer un lieu différent, à l’image des établissements anglophones ou américains où chacun vient librement chercher ce dont il a besoin…
Gaymag : l’élément central reste le sauna…
CL : Oui… et non ! Biensûr, il y a un sauna, vaste, chic et extrêmement propre. Mais nous l’avons voulu différent des saunas gays traditionnels : bien que favorisant les rencontres, il demeure ouvert, notamment à la lumière du jour et à la circulation dans tout l’établissement. On pourra facilement passer du sauna à la piscine, puis au bar ou à la salle de restaurant.
Gaymag : En fait, le XY cultive l’esprit « club ».
CL : Nous restons ouverts à la clientèle de passage mais nous proposons aussi des cartes de membres. Le XY est un lieu de vie où l’on vient se détendre autour d’un verre, profiter d’un massage, faire du shopping, déguster une cuisine soignée ou simplement lire la presse au bord de la piscine…
Gaymag : quelle est l’actualité du XY ?
CL : Nous développons des soirées à thèmes, comme la « Black out on the pool » le vendredi ou la « Chasse à l’homme » le lundi… Vous pouvez consulter le programme de toutes les soirées sur : http://www.xy-leclub.com/fr/evenements-gays-marseille.php
D’ici la fin de l’année, nous souhaitons pousser encore plus loin les services de soins, avec par exemple, des cabines UV, et bien d’autres surprises encore…

Un havre de paix et d’harmonie pour les rencontres et le bien-être au coeur de la ville… à découvrir absolument !

L’adresse :
Club XY
66, rue Montgrand
13006 marseille
04 91 04 68 36
http://www.xy-leclub.com

Visite loufoque des monuments Vauban à Briançon…
juillet et août 2008
Briançon

« Laisse Vauban, Chérie, appelle-moi Sébastien »
Mesdames et Messieurs, vous êtes conviés à une visite totalement loufoque. Deux guides certifiées et agréées ès-loufoques vous feront découvrir la face historique et rêveuse de Vauban ! Vous serez initiés à la Zarchologie* et rencontrerez un habitant de l’astéroïde Vauban incollable sur la grande histoire du Maréchal.
Une heure trente de déambulation pour suivre Sébastien Le Prestre de Vauban, de son premier hochet jusqu’à son cœur aux Invalides, en passant par sa passion pour les cochons. Attention, après cette visite, vous êtes susceptibles de sourire avec ravissement devant une citadelle et d’être tentés par toutes sortes de comportements délicieux.
* la science exacte des Zimaginaires, pratiquée par des Zarchologues zémérites et zélés.

Inscriptions Office du Tourisme
Rendez-vous au Service du Patrimoine
Une production de la Compagnie Conte
Durée 1 h 40 – Tout public.

Une production de la Compagnie Conte
Texte : Agnès Dumouchel et Anne Lopez
Conception : Agnès Dumouchel, Anne Lopez et Pierre Marie
Costumes : Nathalie Guichon
Avec : Agnès Dumouchel, Anne Lopez, guides zarchologiques
Pierre Marie, Vaubanius, habitant de l’astéroïde Vauban
Durée 1 h 40 – Tout public.

Dates des visites de l’été :

8 juillet : 11h et 17h30
17 juillet : 11h et 17h30
24 juillet : 11h et 17h30
31 juillet : 11h et 17h30
14 août : 11h et 17h30
15 août : 11h et 17h30
21 août : 11h et 17h30

et pour les journées du patrimoine :
21 septembre (horaire et lieu indéterminé)

Plein tarif :  7,20 €
Tarif réduit : 4,80 €

Le tarif réduit est accordé aux jeunes de 12 à 16 ans, aux étudiants, aux demandeurs d’emploi (carte ANPE), aux bénéficiaires du RMI, aux familles nombreuses, aux personnes détenant une carte d’invalidité, aux groupes de 10 personnes et aux détenteurs de la carte d’hôte de l’Office du Tourisme de Briançon

Mes Années 80 : de la rue Sainte-Anne au Marais.
De la sociabilité "planquée chic" au "bonheur dans le ghetto".

Dimanche 6 juillet 2008 à 16h00.

Entre 1979 et 1982, le Paris Gay vit une époque charnière de son histoire : les lieux de rencontre des homosexuels vont sortir du placard et se démocratiser. Les gays récoltent les dividendes des luttes des années post-68 et ne connaissant pas encore le Sida. Hervé Latapie, aujourd’hui La Taulière de La Boîte à Frissons au Tango , vous raconte cette histoire en y mêlant ses souvenirs de jeunesse.

On y évoque l’animation nocturne de la rue Sainte Anne, la folie des nuits du Palace, l’éclosion du nouveau quartier des Halles avec l’ouverture des établissements à backroom, l’euphorie des premières années Mitterrand, la naissance du Marais gay et l’âge d’or de la presse gay.

Rendez-vous à 16 heures avenue de l’Opéra, au coin de la rue Thérèse, métro Pyramides.

La visite se termine à 18 heures dans le Marais, prix de la visite 10 euros.
Réservation : contact@parisgaivillage.com

La même visite sera reprise aussi les 3 août et 7 septembre.

Toutes les précisions sur le site http://www.parisgayvillage.com

Transsibérienne
Le dernier spectacle, par le créateur de Madame H

Dernières soirées pour découvrir ce spectacle surprenant !

Theâtre CLAVEL
3 rue Clavel Paris 19è
M° Jourdain

jeudi – vendredi – samedi
21h30

Tous les renseignements sur : http://www.madameh.fr