“ La clientèle Gay a besoin d’un produit qui lui correspond”

Aurélien Gautier, responsable marketing du site Internet Abritel, et Laurence Pinet, responsable de la communication, confirment que la segmentation de l’offre et le développement d’évènements Gay sont favorable au tourisme gay dans la région.

Aurélien Gautier, vous êtes responsable marketing d’Abritel. Pouvez-vous nous présenter votre site Internet ?
A. G : Nous sommes le numéro un français des locations de vacances entre particuliers. Nous regroupons plus de 35000 annonces de locations en Europe et en France avec des biens comme des villas, des appartements, des gîtes ou des chalets. L’offre est riche et en constant développement avec plus 13% de séjours passés en location entre 2005 et 2006. Notre ligne directrice est d’offrir un maximum de choix, de proposer une sélection d’annonces en fonction de la demande des vacanciers et de l’air du temps. Nous réalisons dans un deuxième temps, une segmentation en mettant en avant des photos ou des locations insolites comme des cabanes perchées. Nous donnons des idées de vacances à consommer tout en étant à l’écoute des problèmes entre le propriétaire et le locataire. Les différends dus à la discrimination n’interviennent quasiment jamais. La location de vacances est un séjour intime, respectueux de la vie privée.

Laurence Pinet, attachez-vous de l’importance à l’esthétique des lieux que vous choisissez et que vous proposez à vos clients ? Comptez-vous sur la clientèle gay ?
L. P : Nous précisons que nous ne sommes pas un label. Notre rôle est la diffusion d’annonces. Nous mettons effectivement en avant certaines annonces au travers d’un travail de communication mais nous faisons la place à tout type de clientèle. Même s’il peut arriver dans le futur que nous nous concentrons particulièrement sur l’un d’entre elles.

Pensez-vous que la valorisation de certains évènements comme la Gay Pride peut favoriser le développement des locations de vacances dans notre région ?
A. G : Nous travaillons beaucoup sur ce thème et nous nous sommes aperçus que nous avons des retombées dans ce domaine. Nous avons crée des rubriques « évènements » et « idées vacances » avec succès. Nous avons recensé dernièrement le Festival International du Film Fantastique à Paris ou les vitrines de Noël à Paris et très bientôt la Gay Pride. Les propriétaires se rendent compte que louer à partir d’un évènement peut-être intéressant comme nous l’avons vu pour la coupe du monde de rugby. La multiplication des évènements dans une ville est de toute évidence bénéfique au tourisme et au secteur qui nous concerne, la location de vacances.

Que pensez-vous du travail réalisé par l’association Gay-Provence au travers son guide et son magazine notamment ?
A. G : Nous sommes rentrés dans une aire où il faut segmenter l’offre à la clientèle. Les actions engagées pour amener à cette clientèle un produit qui lui correspond est positif. Tout le buz crée autour de la Gay Pride, dans les plus grandes capitales européennes, revient tous les ans dans les médias. Les produits touristiques et culturels vont suivre. C’est le marché qui veut çà. Nous le faisons avec nos locations en proposant des séjours thématiques. Quand il y a des bonnes idées au niveau national, elles se répercutent au niveau régional et les associations comme Gay-Provence réalisent un travail important.

Propos recueillis par Grégory MARTIN-AUDE