Exposition Jean Cocteau
Au Palais des Arts – Place Carli – Cours Julien, Marseille
du 1er octobre 2009 au 24 janvier 2010

A l’occasion du 120ème anniversaire de la naissance de Jean Cocteau (1889-1963), la Fondation Regards de Provence – Reflets de Méditerranée – souhaite rendre hommage à un créateur de toutes les avant-gardes et révéler la richesse et la diversité d’une vie artistique passionnante où la Méditerranée est une obsédante et généreuse source d’inspiration. Ses références à l’histoire de l’art et à l’actualité montrent combien une curiosité sans pareille et une immense culture font de lui un personnage incontournable du XXème siècle. L’exposition « Jean Cocteau et la Méditerranée » présente près de 150 dessins, peintures, tapisseries, céramiques et bijoux de Cocteau et des dessins, peintures et photographies sur l’artiste, du jeudi 1er octobre 2009 au dimanche 24 janvier 2010, dans les salons du Palais des Arts à Marseille.

cocteau

Essentiellement connu comme poète, romancier, dramaturge et cinéaste, Jean Cocteau n’a cessé de dessiner toute sa vie. Il écrivait : « Mes dessins sont de l’écriture dénouée et renouée autrement », elle lui permet d’entrer en poésie et de défricher d’autres domaines de la création.

Cet évènement met en évidence l’importance de la Méditerranée dans sa vie et sa présence dans toutes ses recherches, dans tous ses moyens d’expression. La Côte d’Azur, l’Espagne, l’Italie et la Grèce ont été des terres d’inspiration pour cet intellectuel-artiste protéiforme. Sa féconde imagination se mêlant à la joie de la création et sa production généreuse et passionnée glorifient cet infatigable créateur, dessinateur de toute une vie, doué à la fois d’une très grande facilité de trait et d’une riche sensibilité. Il pratiqua les techniques plastiques les plus diverses, abordant la peinture, les différentes formes de l’estampe, la tapisserie, et à la fin de sa vie, la fresque et la céramique où son univers poétique s’exprime librement.

« Il y a un profond méditerranéisme chez Cocteau, dont l’écriture est constamment ravivée au contact des mythes et légendes grecques », notait Christian Arthaud dans « La Côte d’Azur et les écrivains », et d’ajouter : « Pour ce grand manipulateur de signes, c’est l’évidence : la Côte d’Azur sera le lieu de sa métamorphose. »

La Côte d’Azur fut un territoire d’accueil et d’inspiration, depuis ses premiers textes à l’Hôtel Welcome de Villefranche-sur-Mer jusqu’aux années où il vécut à Santo-Sospiro avec Francine Weisweiller. De cette dernière époque datent les nombreuses fresques chez son hôtesse et des décorations murales dans des lieux religieux ou profanes. Cette période est aussi celle où il se consacra avec passion et un enthousiasme extraordinaire à la céramique chez les époux Madeline.
Les thèmes récurrents de la Mythologie grecque habitent son univers littéraire et plastique. Ses références à l’Italie sont nombreuses depuis son premier séjour à Venise avec sa mère. L’Espagne va le passionner tout autant par sa culture tauromachique que pour l’amitié qu’il partagea toute une vie avec Picasso.

Cocteau notait : « La Méditerranée ne se contente pas d’être un spectacle. Il est probable que son sel et que son iode contiennent autre chose de fort mystérieux, puisque toutes les côtes qu’elle baigne forment une sorte de patrie et que les peuples qui habitent cette patrie composent une famille qui, même lorsque les apparences et le mur des langues le démentent, groupent une sorte de race, et je le répète, de famille. »

Le Palais des Arts est ouvert tous les jours de 10h à 18h.
Tarif normal : 4,50 € Tarifs réduits : 3,50 € – 2,30 € – 1,50 €
Visite commentée de l’exposition, hors groupes, les mardi, jeudi, samedi et dimanche à 15h
Visite commentée sur rendez-vous, les lundi, mercredi et vendredi, 2 € / personne