,

Au fil de la Loire… avec Gay Provence

S’il est une région où le passé se conjugue toujours au présent, c’est bien le Centre-Val de Loire. Epousant les méandres du “fleuve royal”, l’Histoire de France s’est écrite au fil des siècles, laissant derrière elle quelques joyaux. Sélectionnées parmi nos maisons d’hôtes, voici quelques étapes pour mieux les découvrir.

Point de départ de cette échappée belle, le département du Loiret et sa bonne ville d’Orléans. C’est dans le calme d’une zone piétonnière en centre-ville, que se dresse l’Hôtel de l’Abeille. Un espace élégant et feutré, où le charme du passé se marie au confort moderne. Vingt-cinq chambres à la décoration raffinée accueillent les voyageurs, entre salons et bibliothèque, ornés d’oeuvres d’art inédites. Si les plus gourmets se délecteront d’une escale au salon de thé, les amoureux de la nature apprécieront une pause dans le jardin aménagé sur le toit de l’établissement. À l’extérieur, pléthore d’excursions s’offrent aux visiteurs. Historiques, d’abord, dans les nombreux châteaux environnants ou sur les pas de Jeanne d’Arc, figure emblèmatique de la région. À ne pas manquer : un passage par la fameuse cathédrale Sainte-Croix, chef d’oeuvre de l’architecture gothique. Sportives, ensuite, grâce à de nombreuses balades dans les forêts alentours, sans oublier une promenade en gabare, bateau traditionnel idéal pour naviguer sur la Loire.

Poursuivons notre évasion à quelque trente-cinq kilomètres, sur les terres du Loir-et-Cher. Nichée au coeur de la Sologne, une demeure de charme et de caractère propose trois chambres d’hôtes baignées de lumière, dans un cadre arboré et fleuri primé depuis 2004 : la Gentil’hommière. Un décor idyllique pour se laisser aller à la rêverie, à l’ombre d’un cèdre pleureur ou alangui sous la tonnelle. Là encore, les escapades culturelles ne manqueront pas d’embellir votre séjour, que ce soit sur la route Jacques Coeur ou sur celle de François 1er, serpentant à travers les châteaux de la Loire.

C’est à Chenonceaux, à quelques centaines de mètres de l’un des plus célèbres d’entre eux, que se prolonge notre route, dans le département de l’Indre et Loire. Dans l’ancienne ferme du célèbre château, La Baiserie propose une suite et deux chambres d’hôtes. Dans ce décor datant du 13ème siècle, calme et authenticité s’harmonisent pour le plus grand plaisir des privilégiés qui viennent s’y poser. Livrés aux bienfaits de la nature, ils pourront survoler la vallée en Montgolfière, à moins qu’ils ne préfèrent la découvrir à pied, au gré des multiples sentiers qui la sillonnent.

Ceux qui goûtent la vie de château continueront leur découverte du département par la Cité Royale de Loches, en Touraine, avec une escale à La Closerie Saint Jacques. Edifiée au XVIIe siècle, cette magnifique demeure fut un temps Relais de Poste, avant de devenir l’hôtel particulier du Chevalier de Mallevaud de Marigny, en 1789. Aujourd’hui, elle abrite trois chambres-suites décorées distinctement, selon l’époque dont elles témoignent : le 18ème siècle pour la “Chambre Royale” et son lit à baldaquin, la Restauration pour la “Chambre des Cordeliers” aux tonalités Stendhaliennes rouges et noires, et le Directoire pour la “Chambre Picois”, inspirée du classissisme napoléonien. Entre deux promades en fôret, les voyageurs croiseront peut-être les fantômes d’illustres personnages comme Agnes Sorel, maîtresse du roi Charles VII, en découvrant les nombreux châteaux la région.

Mettons à présent le cap à l’Est, vers la douceur buccolique du Cher. Tapissée de vigne-vierge, La Maison de Campagne Berrichonne séduit au premier coup d’oeil. À Aubinges, au coeur des vignobles du Menetou-Salon, cette ancienne grange fleure bon l’élégance et l’harmonie. Bâtie sur un parc de deux hectares bordé d’une rivière, elle réserve à ses hôtes une parenthèse de quiétude et nombre de visites à effectuer jour après jour dans ses environs. Les uns laisseront leur curiosité les guider à travers la ville de Bourges, au gré d’une visite de la cathédrale Saint-Etienne ou du Palais Jacques Coeur. Les autres préfèreront la cité médiévale de La Charité sur Loire, avec son église romane classée au patrimoine de l’UNESCO et ses échopes consacrées aux artisans du livre, faisant de la ville l’une des destinations favorites des collectionneurs. Enfin, les disciples de Bacchus partiront à la découverte du Sancerrois et de ses vignes à la renommée mondiale.

Plus au sud, à une soixantaine de kilomètres, refermons notre circuit par une ultime escale au Moulin du Pont, non loin de Saint-Amand-Montrond. Deux chambres d’hôtes et une suite familiale ont été aménagées avec goût dans cette demeure bâtie sur l’emplacement d’un ancien moulin à eau. Un havre de tranquilité chaleureux et fleuri, idéal pour découvrir une région chère aux admirateurs de George Sand ou d’Alain Fournier, herbergeant de nombreux châteaux et autres témoignages de notre Histoire. Et si vous profitiez d’un séjour en Val de Loire pour aller écrire la vôtre ?

Retrouvez toutes nos adresses fdans le guide Gay Centre Val de Loire : http://www.gay-provence.org/fr/r-13/centre-val-de-loire.html